La Banque Postale : mon histoire

Un résumé de mon expérience au sein de la Banque Postale.

Création de mon compte professionnel en 2014.

Je souhaitais créer un compte pour mon statut d’auto-entrepreneur, pour que ce soit plus propre et plus simple à gérer.
Depuis presque un an, j’ai mis en pause mon activité et j’en avais un peu marre de payer des frais de gestion de mon compte alors que j’avais plus aucun revenu, et que j’utilisais rarement, voire jamais ma CB.
Bref, j’envoie des bouteilles à la mer en tentant de contacter mon conseiller par la messagerie interne.
Aucune réponse, sans aucune surprise.

Récemment, je me suis réveillé un peu à la ramasse et je me suis dit, pourquoi pas changer pour une autre banque que je pourrais gérer en ligne, et surtout moins chère en terme de frais, vu le peu que je m’en sers.

Mardi 3 octobre 2017
Je crée mon compte dans une nouvelle banque, pour ne pas citer Boursorama.
Je fais le nécessaire pour virer mon argent et je me rends dans la semaine à mon bureau de poste pour clôturer mon livret épargne et par la même occasion me renseigner pour clôturer mon compte courant.

Le personnel qui m’a reçu me dit qu’il me reste de l’argent sur mon livret épargne et « qu’il faut bien mettre cet argent quelque part » avant de le clôturer.
Je pensais innocemment qu’il était possible de récupérer cet argent en liquide, en main propre, mais soit. De toute manière, je n’avais pas ma carte d’identité et mon permis de conduire ne consiste pas, apparemment, un document valide pour prouver mon identité.
Je rentre chez moi, je vire tout mon argent sur mon nouveau compte bancaire.

Je retourne au bureau de poste, avec ma carte d’identité cette fois-ci.
Je compte faire bien les choses et clôturer ce compte épargne, même vide.
J’ai perdu une heure sur place parce qu’au début, on a cherché à clôturer mon livret jeune qui était déjà clôturé depuis des mois parce que j’ai 25 ans révolu.
Etrangement sur ma CB, mon compte épargne n’existait plus.
Quand je leur ai re-expliqué qu’en fait, c’était mon livret épargne que je voulais clôturer, et pas mon livret jeune, on a eu le même problème de « compte impossible à clôturer ».
Comme si, le fait de le vider complètement, ça l’avait automatiquement clôturé.
Soit, tant mieux si c’est fait. Tant pis si jamais il y a un problème.

D’autre part, on me dit qu’il faut envoyer une lettre recommandée au centre financier pour clôturer son compte courant.
Aucune information complémentaire sur ce qu’il faut envoyer avec, ni le contenu de la lettre.
Tout ça, pour vous faire raquer une seconde lettre, si jamais il manque des informations.
À 5€10, on sait se faire plaisir à la Banque Postale.

Pourtant, sur le site il est indiqué qu’il faut contacter son conseiller si on veut fermer son compte.
labanquepostale
Et sur mon chéquier, il est même indiqué qu’il est possible de voir un conseiller sans rendez-vous !
image1
Mensonge.
Tout cela pour nous décourager.
Le client n’est pas roi, le client est un pigeon.

Je prends donc un rendez-vous via téléphone en précisant bien que c’est pour clôturer mon compte.
J’ai une date pour la fin de la semaine, je suis content, j’ai hâte de pouvoir faire ça rapidement pour ne pas devoir payer des frais de gestion à la fin du mois, etc.

Jeudi 19 octobre 2017
Je ne m’attendais pas à ce que la banque me rappelle, la veille du rendez-vous, à 17h48, en me laissant un message sur le répondeur pour me dire que si je voulais clôturer mon compte, il fallait envoyer un courrier au centre financier.
Chose que je savais déjà.
Et par conséquent, la conseillère estimait que je n’avais pas besoin d’elle et annulait mon rendez-vous. Sans me demander mon avis.
J’avais posé ma matinée pour pouvoir aller à ce rendez-vous.
Merci pour votre magnifique service clientèle, la Banque Postale.
Ce n’était pas possible de me prévenir avant ?

Vendredi 20 octobre 2017
Je garde mon calme et rédige ma lettre de résiliation, je l’envoi en recommandé à 5€10 à mon centre financier.

Il y a quelques jours, j’ai reçu un courrier.
Je pensais pouvoir me réjouir mais en fait, non.
lettre
Je vais sur mon compte pour le consulter.remboursement
Si j’ai bien compris, la lettre a été rédigée le 26 mais il y a eu un « remboursement » le 27, et à cause de cette action qui a été faite après la lettre, je dois envoyer un RIB pour -enfin- clôturer mon compte.
J’ai l’impression qu’on se moque un peu de moi.

Heureusement, que j’ai lancé le service de mobilité bancaire peu de temps après avoir envoyé ma lettre recommandée, merci à @ViCklatereur qui m’en a parlé.
Je ne vais pas m’amuser à envoyer une seconde lettre au prix d’un kebab.

Aujourd’hui, j’ai reçu un appel de la Banque Postale qui me demandait si j’étais bien à l’origine de la demande de mobilité.
La personne au bout du fil m’a également demandé pourquoi je quittais la Banque Postale.

Ceci était mon histoire.
J’ai hâte de quitter la Banque Postale.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :